Injections de toxine botulique, un traitement préventif contre les rides et les signes du vieillissement
  • 4567
  • 0

En tant que traitement anti-âge classique, le Botox® ou les injections de toxine botulique sont particulièrement efficaces pour réduire et surtout prévenir les rides d’expression et vous donner une apparence plus reposée et plus jeune sans chirurgie. Que vous soyez un homme ou une femme, si vous cherchez un traitement pour les rides disgracieuses, cette toxine injectable populaire vous offre la possibilité de les réduire, et dans certains cas de les prévenir de façon permanente.

Mais beaucoup de gens parlent du fait qu’il existe différents types de toxine botulique sur le marché, qu’en est-il?

Dans cet article, notre équipe de chirurgiens experts chez Leman Aesthetic Clinic en Suisse vous expliquent tout sur ce traitement et discernent les différences entre les différents types d’injections de toxine botulique afin que vous puissiez choisir la meilleure option.

Qu’est-ce que la toxine botulique?

Depuis plus de 20 ans, les injections de toxine botulique sont utilisées en médecine esthétique pour combattre l’apparition des rides et retarder les effets du vieillissement sur la peau. Cette neurotoxine est également efficace dans le traitement de divers troubles, notamment le blépharospasme, les migraines, l’hypersudation des aisselles et des mains et le grinding.

Cette toxine est dérivée de la bactérie Clostridium Botulinum. La toxine produit de nombreux types de protéines : A, B, C, D, E, F. Ces différents types de protéines agissent sur les muscles du corps à des degrés différents, provoquant leur relaxation.

Les différents types de toxine botulique diffèrent en fonction de leur

  • taille moléculaire,
  • degré de stimulation et
  • fonctionnement.

Parmi elles, la toxine botulique de sérotype A (également appelé type BoNT/A) s’avère la plus puissante et est utilisée dans les traitements cosmétiques pour réduire les rides dynamiques du front, du contour des yeux et du contour de la bouche.

Le Botox® a été la première toxine botulique de type A commercialisée aux États-Unis, approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour un usage cosmétique. Le Botox® est désormais devenu le nom commun de la toxine botulique et ne constitue qu’un type de neurotoxine BoNT/A ayant des capacités de réduction des rides et de rajeunissement cosmétique.

Il existe sur le marché d’autres neurotoxines cosmétiques que le Botox® (Vistabel) telles que

  • Azzalure® (=Dysport®)
  • Bocouture® (=Xeomin)

Elles contiennent toutes le même ingrédient actif (BoNT-A) et sont approuvées par la FDA pour traiter les mêmes problèmes esthétiques.

Dans la suite de cet article, nous verrons les différences et les ressemblances entre ces quatre variants de toxine botulique, mais il convient d’abord de comprendre comment agit cette neurotoxine.

Comment la toxine botulique agit-elle ?

Les muscles associés aux expressions faciales sont constamment sollicités en réponse à nos émotions, ce qui laisse des traces. Par exemple, les rides du lion peuvent apparaître en raison de la contraction des muscles en période de stress ou de colère. Il est important de noter que la peau ne se ride qu’en raison de sa proximité avec les muscles.

La toxine botulique bloque les signaux nerveux vers les muscles en agissant sur les nerfs qui contrôlent les muscles du visage et les empêchent de se contracter.

Les effets des injections sont transitoires. Le visage apparaît temporairement plus lisse et plus reposé. Lorsque l’effet disparaît, après quatre à six mois, la toxine botulique est naturellement et progressivement éliminée par l’organisme. Par la suite, les muscles réagissent à nouveau normalement et les rides commencent à réapparaître.

Les résultats des injections de toxine botulique

Quelle est la différence entre les différents types d’injections de toxine botulique ?

Les différences entre les trois injections de neurotoxines (Vistabel®, Azzalure® et Bocouture®) sont très légèrement nuancées pour les patients. En effet, leurs effets durent pendant une période similaire et produisent des résultats semblables. Cependant, ces produits diffèrent en raison de leurs biotypes spécifiques et de leurs processus de fabrication.

Principalement, les trois types de neurotoxines diffèrent en termes de formulation, de puissance et d’emballage, car elles sont produites par des fabricants différents. Chacun de ces produits contient le même ingrédient actif : la toxine botulique de type A, mais chaque type présente des compositions distinctes capables d’affecter les effets de la substance dans votre organisme.

Un coup d’œil sur les différences en termes de réaction, d’efficacité et de durabilité de ces produits vous permettra de choisir le traitement le mieux adapté à vos besoins spécifiques.

Vistabel® (=Botox®)

Depuis 2002 le Botox®, plus connu sous la marque de Vistabel, est fabriqué par Allergan. Un traitement par injections de Botox® est sûr, efficace et temporaire. Il est indiqué pour le traitement des rides de la glabelles (ou rides verticales entre les sourcils ou rides du lion), des rides péri-oculaires (ou de la patte-d’oie) ainsi que les rides d’expression (ou rides horizontales de la partie supérieur du visage). Les résultats sont visibles 3-10 jours après le traitement, et peuvent prendre jusqu’à deux semaines pour que les résultats complets soient visibles. 

Normalement, les effets durent environ quatre à six mois, une période qui varie en fonction du métabolisme du produit par votre corps car chaque personne a son propre rythme.

La durabilité du traitement par injection de toxine botulique

Azzalure® (=Dysport®)

Approuvé par la FDA en 2009, Azzalure est fabriqué par Galderma, est utilisé pour les mêmes indications que le Vistabel, c’est-à-dire les rides du 1/3 supérieur du visage. Il a la réputation d’être un peu plus fort que le Vistabel. Avec un effet potentiellement un peu plus figeant, mais aussi plus puissant, il est donc utilisé surtout chez des patients plus âgés ou plus marqués, chez des patients qui trouvent que le Vistabel n’est plus assez satisfaisant avec le temps. Il est aussi très apprécié pour tout ce qui est traitement anti-transpiration au niveau des aisselles et des mains, car à ce niveau-là, sa puissance est un atout. 

Dans d’autres domaines, cette formulation est utilisée pour traiter les dystonie (spasmes musculaires graves du cou ainsi que les spasmes musculaires du coude, du poignet et des doigts chez l’adulte et des muscles du mollet chez l’enfant).

Bocouture®

La FDA a approuvé ce produit en 2011 conçu par Merz pour les traitements cosmétiques et médicaux. Aussi connu dans certains pays sous la marque Xeomin (IncobotulinumtoxinA) Bocouture® peut également traiter les spasmes des paupières, des muscles du cou et des muscles des mains et des bras et est également utilisée pour diminuer la bave.

Un atout important de ce produit est qu’il ne contient aucun additif. Il se conserve à température ambiante et ne nécessite pas de réfrigération.

Pour le patient, ce produit  a la réputation d’être un peu plus doux que le Vistabel et l’Azzalure, mais les effets de ce dernier durent aussi un peu  moins dans le temps. De ce fait, nos chirurgiens le recommandent surtout pour les patients jeunes, qui réalisent ce traitement à but préventif surtout. Ainsi qu’aux patients le faisant pour la première fois et qui appréhendent un peu le potentiel résultat. 

Les risques impliqués

Les effets secondaires des injections de toxine botulique

Voici certains des effets secondaires des injections de toxine botulique :

  • ecchymoses, 
  • douleurs au point d’injection,
  • maux de tête, 
  • rougeurs 

En principe, les injections de Botox ne présentent aucun danger pour les patients en tant que traitement cosmétique. Il peut toutefois y avoir des effets indésirables tels que la sensation de lourdeur ou des problèmes d’asymétrie, qui varient là encore d’un patient à l’autre.

Que vous optiez pour des injections de toxine botulique ou des injections de produits de comblements dermiques tels que l’acide hyaluronique, assurez-vous de consulter un médecin spécialisé dans le domaine de la médecine esthétique et ayant l’expérience nécessaire dans la manipulation de ce type de substances.

Un chirurgien expert qui connaît les différences entre les différents injectables sur le marché sera en mesure de vous guider pour opter pour le bon traitement selon vos attentes et vos besoins spécifiques. Un expert saura utiliser le produit que vous souhaitez injecter pour obtenir des résultats optimaux à chaque séance.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les produits injectables, appelez notre clinique dès aujourd’hui au 022 346 5956 à Genève ou 022 346 5959 à Nyon.