La-chirurgie-esthetique-a-Geneve-apres-un-cancer-du-sein.jpg
  • 215
  • 0

Dans nos régions, la fréquence de survenue d’un cancer du sein est malheureusement élevée. On estime actuellement qu’une femme sur huit est victime de cette maladie au cours de sa vie. La reconstruction mammaire après un cancer du sein est donc une chirurgie plastique fréquemment demandée et pratiquée. Une ablation complète ou partielle du sein, également connue sous le terme de mastectomie, peut avoir  de lourdes conséquences sur le ressenti du patient. Tant au niveau de sa relation vis-à-vis de la maladie que la patiente a traversé que dans sa relation avec son corps et son rapport avec son statut de femme.  Les seins sont depuis toujours un symbole associé à la féminité.

La reconstruction mammaire après une mastectomie a pour but de restaurer la forme ou l’apparence naturelle (taille et contour) de vos seins, afin que vous vous sentiez à nouveau plus confiante.  Il faut soutenir cette chirurgie gratifiante pour les patientes. Néanmoins, en raison du manque d’informations, beaucoup de femmes ont de nombreuses craintes et s’interrogent sur cette pratique. Comment opter pour la chirurgie la plus adaptée à mes besoins ?

  • Quels sont les avantages et les risques de cette chirurgie plastique ? 
  • Quel est le bon moment pour la planifier ? 
  • Le suivi après l’intervention ?

Les chirurgiens plasticiens chez  Leman Aesthetic Clinic vous renseignent en détail, sur la procédure  de reconstruction mammaire après un cancer du sein.

Le moment opportun et le traitement approprié

Les facteurs suivants déterminent le bon moment et le traitement chirurgical le mieux adapté à vos besoins:

  1. Vos envies
  2. L’état de votre santé général et vos antécédents
  3. Le traitement de votre cancer et sa prise en charge

Parfois, une reconstruction immédiate est réalisée en même temps que l’ablation de la tumeur (tumorectomie) ou de l’ablation du seins (mastectomie).

Pourtant, selon la situation et le stade de la maladie, une reconstruction différée est nécessaire  Dans ce cas, l’opération s’effectue au moins 4 à 6 semaines à la suite du traitement complet du cancer, ou plus tard si vous le désirez.

Quelles sont les différentes techniques pratiquées? 

Une reconstruction des seins peut se réaliser en utilisant l’une des techniques de reconstruction suivantes:

  • La reconstruction par implants (prothèses) est pratiquée de deux façons : l’extension tissulaire préalable par des implants que l’on peut remplir progressivement ou directement par des prothèses définitives. Le volume retiré par la chirurgie du cancer est alors remplacé par des implants siliconés, identiques à ceux utilisés en chirurgie esthétique. 
  • La reconstruction par lambeau ou autologue implique l’utilisation de tissus qui proviennent d’autres parties du corps et qui sont transférés au niveau de la poitrine. La zone donneuse de premier choix est le ventre avec un lambeau appelé DIEP, ou alors les dos avec le lambeau appelé grand dorsal. Ces lambeaux permettent de ramener au niveau de la poitrine à la fois de la peau que du volume de tissus profond. Ils sont alors remodelés pour donner une apparence de seins.
  • Au moyen d’injection de graisse autologue ou lipofilling. Cette technique, également très utilisée en chirurgie esthétique consiste à prélever de la graisse dans un endroit du corps qui le permet par liposuccion, puis de réinjecter cette graisse au niveau de la poitrine. Cette technique est efficace en cas de résection partielle du seins (tumorectomie) ou en complément à une reconstruction par lambeau ou prothèse pour un meilleur résultat esthétique final.

Lors d’une mastectomie totale ou partielle, certains traitements complémentaires pour corriger la symétrie des seins sont proposés. Tels qu’une augmentation mammaire, une réduction mammaire ou un lifting mammaire pour le seins opposé, ainsi qu’une reconstruction de l’aréole et du mamelon.

Le processus de reconstruction

Souvent, une reconstruction mammaire s’effectue en deux ou trois  interventions quel que soit le mode de traitement. Un intervalle de 3 à 6 mois entre chacune d’elles est nécessaire pour en profiter au maximum.

  • La première opération restaure le volume du sein.
  • La seconde adapte les seins et les aligne au niveau de la poitrine. Bien qu’elle ne soit pas toujours nécessaire, cette procédure est envisagée comme une partie intégrante du traitement, car elle améliore l’apparence esthétique de la poitrine.
  • La troisième étape, qui parfois fait partie de la seconde, est une chirurgie reconstructive de l’aréole et du mamelon.

Les coûts

Le coût de la chirurgie de reconstruction mammaire après une mastectomie est généralement couvert en totalité par l’assurance maladie. En d’autres termes, l’assurance maladie couvre tous les coûts et frais liés aux traitements du cancer du sein, y compris les éventuelles prothèses mammaires. Cependant, certains petits actes de finition ne sont pas toujours pris en charge par votre assurance maladie, comme le tatouage des aréoles par exemple. Pour des informations complémentaires, contactez votre assurance.

Les soutiens postopératoires

Comme pour toute chirurgie esthétique, le soutien postopératoire est indispensable au processus de cicatrisation. Un état d’esprit sain est aussi important que la récupération physique. Votre chirurgien vous conseillera sur les méthodes d’accompagnement, notamment la kinésithérapie et la physiothérapie dans votre programme de récupération.

Pour en apprendre plus sur la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, contactez directement l’un de nos spécialistes de la médecine esthétique. Consultez notre équipe de chirurgiens plasticiens chez Leman Aesthetic Clinic à Genève et à Nyon.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *