La chirurgie de gynécomastie peut réduire la taille des seins.
  • Homme
  • by Daniel Espinoza
  • 14 Déc 2022
  • 3859
  • 0

Dans notre dernier article, nous avons traité de la chirurgie plastique de réduction mammaire et de sa capacité à corriger l’hypertrophie des glandes mammaires chez les femmes, entraînant souvent une gêne physique et psychologique.

Mais ce trouble ne se limité pas aux femmes. Les hommes, eux aussi, peuvent souffrir d’une poitrine trop développée. En effet, le développement des seins excessifs chez l’homme est une pathologie courante et touche de nombreux hommes de manière transitoire ou permanente et à des âges et des degrés divers. Cette condition est appelé la gynécomastie.

En plus de nuire à l’image de la masculinité et de la virilité, une hypertrophie de la poitrine masculine peut provoquer une gêne physique et des complexes conduisant à un retrait de la vie sociale. 

Heureusement, une cure chirurgicale de la gynécomastie peut réduire la taille des seins, afin d’obtenir une poitrine plus plate et retrouver une silhouette plus masculine et plus harmonieuse.

Dans cet article, l’équipe des chirurgiens plasticiens chez Leman Aesthetic Clinic vous explique tout sur la gynécomastie, ses symptômes et les traitements à disposition pour résoudre cette pathologie.

Qu’est-ce qu’une gynécomastie ?

La gynécomastie correspond à une hypertrophie des seins chez l’homme par une accumulation anormale de tissus graisseux dans cette région ou à un développement excessif de la glande mammaire chez l’homme. La gynécomastie peut affecter un seul ou les deux seins, aussi appelée respectivement la gynécomastie unilatérale et bilatérale. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette anomalie.

Elle peut se produire en raison d’un déséquilibre hormonal : lorsque la production d’œstrogènes (hormone féminine) dépasse celle de la testostérone (hormone masculine). L’hypertrophie des seins masculins peut également être attribuée à une anomalie congénitale ou à un problème hormonal ou une maladie. La prise de poids excessive ou l’arrêt du sport chez certains athlètes est également une cause fréquente de développement excessif des seins.

Avant de recourir à un traitement, il est toutefois important de connaître les potentielles raisons sous-jacentes, comme un dérèglement hormonal. Dans ce cas, le traitement de la cause peut déjà améliorer considérablement la situation. 

On confond souvent gynécomastie vraie et adipomastie. Certains hommes connaissent un développement anormal de la poitrine, accompagné d’une augmentation du volume mammaire due à l’accumulation de graisse, une affection que l’on appelle adipomastie. L’adipomastie est plus fréquente que la gynécomastie glandulaire, mais les deux sont souvent associés, en particulier chez les hommes plus âgés, et présentant un surpoids, phénomène souvent appelé adipo-gynécomastie.

Comment différencier la gynécomastie et l’adipomastie?

Les symptômes de la gynécomastie glandulaire se caractérisent par le développement de la glande mammaire centrée sur l’aréole avec une consistance ferme et mettant en évidence des seins de petite taille. Les symptômes se manifestent au niveau d’un ou des deux seins gonflés, tels que des douleurs au niveau des mamelons ou de la glande mammaire.

Habituellement, l’adipomastie se caractérise par une consistance molle et installée sur l’ensemble du sein qui augmente leur volume de manière globale. Vous pouvez souffrir d’adipomastie lorsqu’un ou les deux seins sont gonflés et qu’il n’y a pas de sensibilité au toucher.

Quels traitements sont préconisés pour la gynécomastie ?

Si le diagnostic est une adipomastie où l’excès de volume des seins est dû à un excès de dépôts de graisse dans le ou les seins, la graisse peut être  éliminée par liposuccion ou lipoaspiration. Pour les patients qui ne souhaitent pas subir d’intervention chirurgicale, il est possible de pratiquer la cryolipolyse ou Coolsculpting®en réduisant l’excès graisseux par le froid.

Lorsque la gynécomastie est de nature glandulaire, une chirurgie de réduction mammaire est conseillée. L’intervention consiste à retirer la glande mammaire (gynécomastie unilatérale ou bilatérale selon le cas), et se fait par une incision autour de l’aréole ou une incision un peu plus grande si la gynécomastie est importante. Au cours de l’intervention, si une masse graisseuse est détectée, une liposuccion est également réalisée en parallèle.  

La ptose (affaissement des seins) est un autre phénomène plus rare chez les patients souffrant de gynécomastie. La ptose peut se corriger par un lifting de la poitrine en retirant l’excès de tissu.

La liposuccion pratiquée permet aussi dans certains cas de redéfinir le muscle pectoral et améliorer encore davantage la définition et l’aspect de cette zone anatomique. 

Ce que vous devez savoir avant l’intervention

Avant tout traitement, il est important de déterminer la cause principale de la gynécomastie. Nos médecins effectueront un bilan complet avec interrogatoire, examen clinique,  éventuellement aussi une échographie mammaire et des analyses sanguines afin de déterminer une éventuelle origine pathologique (insuffisance hormonale, etc.…). Ces contrôles permettront de définir le traitement spécifique à recommander au patient.

L’intervention de la cure de gynécomastie se déroule la plupart du temps sous anesthésie générale, parfois sous anesthésie locale approfondie ou anesthésie locale simple. La durée de l’intervention varie en fonction des techniques opératoires utilisées. Normalement, l’opération peut durer entre 1 et 2 heures. L’intervention se déroule le plus souvent en ambulatoire et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Quels sont les résultats ?  

L’objectif d’une gynécomastie est d’aider à restaurer une anatomie harmonieuse et par là même sa confiance en soi. Les résultats sont assez immédiats. Dès le lendemain de l’intervention, le gonflement des seins commence à disparaître et se voit dès le premier pansement. Le résultat définitif n’est cependant pas observé avant 3 mois, notamment en raison de la rétraction progressive de la peau.

Les cicatrices autour de l’aréole sont fines, réalisées de manière discrète et sont souvent très discrètes. Pendant le processus de cicatrisation, votre chirurgien plasticien vous demandera de vous rendre à la clinique pour des consultations à intervalles réguliers comme indiqué.

Chaque technique a ses propres avantages et limites ainsi que ses propres soins postopératoires qui vous sont expliqués lors des consultations préopératoires.

Si vous désirez en savoir plus sur ce sujet et que vous souhaitez une consultation personnalisée pour comprendre vos options de traitement, n’hésitez pas à nous poser vos questions. Contactez notre clinique de chirurgie esthétique à Lausanne. Nous répondrons avec plaisir à toutes vos questions.