L’augmentation mammaire par implants avec le moins de cicatrices possible
  • 117
  • 0

La chirurgie esthétique de l’augmentation mammaire peut offrir une transformation remarquable aux femmes qui cherchent à harmoniser ou à améliorer l’aspect de leur poitrine. Mais, cette intervention chirurgicale importante implique un certain degré de cicatrices postopératoires. Heureusement, grâce aux progrès technologiques, notamment dans ce domaine, il est possible de minimiser l’apparition de marques désagréables résultant des incisions.

La plupart des femmes qui envisagent de telles opérations chirurgicales se demandent souvent :

  • À quoi peuvent-elles s’attendre en termes de cicatrices ?
  • Où sera située ma cicatrice ? et
  • Quelle est la solution la plus adaptée à mes besoins ?

Dans cet article, les chirurgiens praticiens de Leman Aesthetic Clinic vous expliqueront les différentes voies pour aborder une telle procédure afin d’avoir une cicatrice minimale.

Augmentation mammaire, de quoi s’agit-il ?

L’augmentation mammaire vise à embellir vos seins en ajoutant du volume à des seins naturellement plats et petits ou qui ont perdu du volume en raison du vieillissement. Cette procédure est excellente pour les femmes qui souhaitent :

  • augmenter le volume des seins ou simplement avoir des courbes,
  • corriger l’asymétrie des seins ou
  • inverser un mamelon inversé

La procédure peut se faire par 3 méthodes :

1- Les implants mammaires (ronds ou anatomiques) placés sous le muscle pectoral, soit directement derrière le tissu mammaire ainsi qu’en effectuant une combinaison de ces deux plans (Plan Dual). Elle implique l’insertion des implants par une incision pour obtenir une silhouette bien proportionnée et plus féminine.

2- Le transfert de graisse autologue (lipofilling) pour augmenter le volume de la poitrine de manière modérée avec votre propre graisse. Elle implique une lipoaspiration des parties excédentaires (abdomen, cuisses, flancs, …) et une réinjection de la graisse ainsi obtenue.

3- L’augmentation composite qui combine deux techniques précédentes pour obtenir des résultats très naturels en un seul temps opératoire. 

Techniques d’augmentation mammaire par implants

Il existe actuellement trois méthodes efficaces et éprouvées pour réaliser une augmentation mammaire par implants. Une bonne compréhension de chacune de ces techniques permettra d’indiquer le degré d’incision et la visibilité des cicatrices postopératoires.

L’intervention peut être réalisée à partir d’une incision

  1. sous le sein (sous-mammaire),
  2. au pourtour inférieur de l’aréole ou
  3. au niveau de l’aisselle.

Nous aborderons ci-dessous chacune de ces techniques, leurs avantages et leurs inconvénients. Mais lorsqu’il s’agit de choisir une technique, vous ne devez pas le faire seul. Nos chirurgiens experts vous expliqueront toutes les options et vous conseilleront sur la meilleure solution en fonction de vos attentes, de votre santé et de votre morphologie.

1. Augmentation mammaire par implants par incision sous le sein (sous-mammaire)

Il s’agit d’une technique très populaire et la première à avoir été utilisée pour améliorer le volume des seins. Elle est encore pratiquée dans le monde entier car elle donne des résultats extrêmement satisfaisants.

Dans cette intervention, les incisions sont pratiquées sous le pli du sein, ce qui donne des cicatrices discrètes, pouvant être cachées sous le soutien-gorge et visibles uniquement en position allongée. Une incision sous-mammaire favorise l’insertion des implants de votre choix sous ou au-dessus du muscle et leur positionnement de manière optimale pour obtenir l’aspect le plus naturel possible.  

Un des avantages de cette technique est qu’en cas de correction ou de remplacement d’un implant mammaire, la cicatrice sous le sein peut être rouverte, évitant ainsi toute cicatrice supplémentaire. En outre, le traitement ne présente pas de risque supplémentaire de lésions nerveuses au niveau des mamelons, n’empêche pas l’allaitement et évite la présence de bactéries dans les canaux lactifères qui peuvent contribuer à une cicatrice douloureuse et défigurante.

2. Augmentation mammaire par implants par incision au pourtour inférieur de l’aréole

Les cicatrices résultant de cette technique également appelées (cicatrices péri-aréolaires) sont situées sur le pourtour inférieur entre l’aréole brune et la peau blanche. Les cicatrices de cette incision sont presque invisibles une fois guéries.

Bien qu’il s’agisse d’une intervention très sûre, certaines femmes peuvent être préoccupées par les incisions sur l’aréole. Cependant, lorsqu’elle est pratiquée par un chirurgien compétent et expérimenté, cette intervention entraîne le moins de cicatrices possible et est recommandée car elle permet de placer l’implant mammaire avec une précision maximale. En outre, par rapport à d’autres cicatrices, il y a moins de risque de problèmes de sensibilité et elle n’affecte pas l’allaitement futur.

3. Augmentation mammaire par implants par incision au niveau de l’aisselle

Également appelée augmentation mammaire transaxillaire, cette approche consiste à insérer des implants par des incisions dans le pli de l’aisselle. L’intervention n’entraîne aucune cicatrice sur les seins car ni la peau ni la glande ne sont coupées. Cependant, dans certains cas, la patiente risque de développer des cicatrices chéloïdes à l’endroit de l’incision sous les bras.

Les cicatrices chéloïdes sont des cicatrices épaissies qui peuvent devenir inesthétiques pour certaines femmes à forte pigmentation. Ainsi, pour suggérer la meilleure méthode, votre chirurgien tiendra compte à la fois de votre teint et de vos caractéristiques génétiques. Plus important encore, cette approche est généralement recommandée comme première intervention. Pour la plupart des patients, ces cicatrices chirurgicales s’estompent en quelques mois et sont à peine perceptibles avec des soins appropriés.

L’anatomie des cicatrices

Au cours du processus de cicatrisation, vos cicatrices apparaîtront d’abord comme des traits rouges en relief, puis s’estomperont, s’aplatiront et s’éclairciront au point de devenir moins visibles.

Chacun a son propre rythme et sa propre capacité de cicatrisation, et si la plupart des cicatrices s’estompent avec le temps, chez certains patients, elles restent faiblement visibles sur la poitrine.

Quelques précautions supplémentaires peuvent vous aider, comme par exemple :

  • Porter un FPS
  • Éviter les exercices vigoureux jusqu’à ce que votre chirurgien vous le conseille,
  • Porter des soutiens-gorge confortables pour aider à guérir rapidement vos incisions.
  • Utiliser des feuilles de silicone ou des gels cicatrisants (si votre médecin vous le prescrit).

Nos conseils

Comme il s’agit d’une opération majeure, assurez-vous de bien comprendre toutes vos options avant de franchir le pas. Il est essentiel que le chirurgien que vous avez choisi ait une connaissance approfondie de chacune de ces techniques chirurgicales et ne se limite pas à une seule technique d’implantation mammaire pour obtenir un résultat plus efficace et agréable. 

Parfois certains gestes sont proposés au même temps que l’augmentation mammaire, notamment un lifting mammaire (pour les seins tombants), une lipoaspiration de la région axillaire (bourrelets ou glande ectopique axillaire) ou une modification de la taille du mamelon ou de l’aréole.

Si vous avez des questions sur la chirurgie d’augmentation mammaire, n’hésitez pas à contacter notre équipe des chirurgiens / plasticiens chez Leman Aesthetic Clinic à Nyon et Genève en Suisse ou à nous appeler au +41 78 785 03 43.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *